Votre peau, sensible, réactive ou allérgique?

Un bon cosmétique est d’abord un cosmétique parfaitement adapté à son type de peau, et pouvant lui apporter exactement ce dont elle a besoin pour être tonique, souple et douce, sans défaut et bien armée pour résister aux diverses agressions extérieures. Encore faut-il savoir identifier exactement son type de peau pour bien le choisir… et ce n’est pas toujours si simple.

crédit photo*

crédit photo*

Avec ses 2 m² (en moyenne) et ses 4 à 5 kg (à l'âge adulte), la peau est l'organe le plus étendu du corps humain. Composée de plusieurs couches de tissus, elle constitue notre première protection vis-à-vis des agressions extérieures. Un rôle qui mérite qu'on la bichonne un peu et qu'on reste, au fil du temps, à l'écoute de ses vrais besoins. En lui offrant, par exemple, les cosmétiques adaptés, pour la renforcer et la maintenir au mieux de sa forme

Les allergies sont nombreuses mais le plus souvent sont les allergies aux fruits à coque. Les allergies aux fruits à coques sont fréquentes : elles représentent près de 10 % des allergies alimentaires de l'adulte. L'allergie à la noisette étant la plus fréquente.

Que sont les fruits à coque?

Les fruits à coque sont des fruits secs oléagineux (dont on peut extraire de l'huile) qui poussent sur des arbres de famille botanique différente de l'arachide.

Ce sont principalement :

  • les amandes
  • les noisettes
  • les noix (du Brésil, de cajou, de coco, de macadamia, de pécan, etc.) ;
  • les pignons
  • la pistache
  • les châtaignes

En cosmétique les plus fréquentes utilisation sont l'amande douce, le beurre de karité, l'huile de coco, macadamia. Mais heureusement il existe d'autre huiles ou beurre.

Apaiser les démangeaisons liées aux allergies

Surveillez votre alimentation

avant toute chose, il est nécessaire de connaître l’origine de son allergie pour pouvoir s’en prémunir : alimentaire, acariens, latex, pollen, animaux, etc. Pour cela, consultez un allergologue qui vous fera passer un test cutané. Pour une allergie alimentaire, évitez les aliments allergisants (gluten, produits laitiers, arachide, soja...).

Prenez des compléments alimentaires

Il est possible de soulager les démangeaisons d’origine allergique en consommant des compléments alimentaires plutôt que certains médicaments agressifs comme les dermocorticoïdes ou les antihistaminiques H1.

De façon générale, il peut être utile de prendre quelques mesures alimentaires consistant notamment à réduire (au moins momentanément) votre consommation de produits laitiers et de gluten (blé en particulier). Cette simple mesure peut régler des problèmes d’urticaire, d’inflammations et de démangeaisons. Des tisanes d’ortie, en particulier dans les mois qui précèdent l’apparition du prurit allergique due au pollen.

  • 50 mg d’extrait normalisé de pétasite deux fois par jour au moment des repas, en particulier dans les quatre mois qui précèdent l’apparition des démangeaisons liées aux allergies au pollen ou aux acariens. De la vitamine C en très grandes quantités.
  • Prenez 2 g toutes les demi-heures puis cessez la prise lorsque des symptômes intestinaux apparaissent : vous êtes à votre seuil de tolérance intestinale.
  • Prenez ensuite chaque jour la dose située juste en dessous de ce seuil. la vitamine C est utile pour lutter contre les allergies, mais seulement à haute dose. Le but est donc de trouver votre seuil maximal et d'en prendre juste un peu moins pour éviter les troubles digestifs. Ainsi elle lutte contre les allergies et les infections.
  • De la quercétine à raison de 100 à 200 mg trois fois par jour 20 minutes avant les repas.

Pensez à l'homéopathie contre le prurit allergique

Pour lutter contre les démangeaisons, prenez (en 5 CH, sauf mention contraire) :

  • Arsenicum album, surtout si les démangeaisons alternent avec l'asthme et la rhinite allergique et que le froid les aggrave.
  • Phénobarbital en 9 CH, en particulier en cas d’urticaire, d’œdème de Quincke et d’intolérance aux crustacés.
  • Hydrastis composé D2 à raison de 10 gouttes deux fois par jour, en particulier en cas de rhinites avec des écoulements visqueux.
  • Radium bromatum, en particulier si les démangeaisons s’accompagnent d’asthénie (fatigue).
  • Mezereum si vous avez des pustules et des démangeaisons, surtout aggravées la nuit.
  • Apis mellifica, a fortiori si les démangeaisons s’accompagnent d’œdèmes (allergie à une piqûre d’insecte par exemple) et qu’elles sont soulagées par des compresses froides.

En fonction de la localisation, prenez :

  • Urtica urens ou Oleander en 9 CH, si le cuir chevelu est concerné.
  • Natrum muriaticum si le front est touché.
  • Belladonna si les joues sont concernées.
  • Petroleum en 9 CH pour des démangeaisons au niveau des doigts.
  • Anagallis en 9 CH et Primula obconica si les mains, les paumes et les poignets sont touchés.
  • Petroleum ainsi que Cronton tiglium si les parties génitales sont concernées.

Prenez un bain d'avoine ou d'huiles essentielles

Pour soulager les démangeaisons dues aux allergies, vous pouvez également prendre un bain d'avoine :

  • Mettez deux tasses de flocons d’avoine dans une chaussette fermée que vous attacherez au niveau du robinet de la baignoire pour que l’eau chaude du bain passe dessus.
  • Quand la baignoire est pleine, placez la chaussette dans l’eau du bain.
  • Restez-y un petit quart d’heure.
  • Vous pouvez utiliser la même méthode en ajoutant 15 gouttes d’huile essentielle de lavande à la place de l'avoine.
  • Il est aussi possible d'appliquer un mélange d'huiles essentielles pour soulager vos démangeaisons :
    • 15 gouttes d’huile essentielle de camomille allemande ;
    • 30 gouttes pour chaque huile essentielle de :
      • lavande aspic ;
      • eucalyptus citronné ;
      • menthe poivrée ;
    • 100 g d’argile verte.

Appliquez 3 fois par jour sur les zones qui vous démangent.

L'allergie est une réaction anormale de l'organisme contre une substance étrangère appelée allergène. Chez la plupart des sujets, cette substance n'entraîne pas de trouble mais chez une personne allergique, elle peut être responsable de phénomènes différents plus ou moins graves.

Apprendre à reconnaître une réaction allergique

Comment faire la différence entre un rhume, une intoxication alimentaire et une allergie? Voici quelques clés : - Identifier un terrain atopique : si d’autres personnes de votre famille présentent déjà des allergies; - Définir les circonstances de déclenchement des symptômes : un aliment, la saison, etc. -S’interroger sur notre environnement et nos modes de vie.

 La règle la plus importante! gardez le contrôle! il y'a toujours des solutions;)

 

 

Besoin de conseil? diagnostic beauté? vous ne trouvez pas de produits adaptés à votre type de peau, nous pouvons vous conseiller.

www.chantilly-by-jls.com

chantilly.by.jls@gmail.com